L'exposition

Sguardi est une commande passée par le musée de Bastia à plusieurs photographes, dans le cadre de l'exposition annuelle "Identità". Armand Luciani s'est vu confié la mission de travailler sur les lieux de la migration en Corse.

A partir de cette commande, une nouvelle série sera exposée en 2019 (lieu à définir) .

Un texte de Marie Ferranti illustre la partie correspondant à Armand Luciani.



Cette exposition aurait du être présentée en juin au musée de Bastia, mais des soucis techniques ont imposé le report de celle-ci à une date ultérieure..

Présentation (en cours de mise à jour)

Partout, on cherche l’humain et on se heurte à la norme, la règle à suivre, l’interdiction, la misère. Partout, on trouve le spleen des vies grises.

Si l’on a toujours conscience de la frontière, au sens premier de limite, on a plus rarement la conscience de l’insularité et quand, enfin, on découvre un fragment de mer, le sentiment d’enfermement et d’impossibilité de fuir est encore renforcé.

Ainsi ces espaces cernés et clos renvoient à eux-mêmes et sont tous à la marge d’une vie vibrante et foisonnante.

Ces photographies nous rappellent que nous ne pouvons échapper à l’enfer codifié d’une identité globale.
« Lasciate ogni speranza, voi ch’entrate » était l’inscription qui marquait le seuil de l’enfer. Dante l’avait compris avant nous. Les photographies d’Armand Luciani nous en donnent une version moderne.

Marie Ferranti

SGUARDI-3

Sguardi

SGUARDI-2

Sguardi

SGUARDI-1

Sguardi